Nos créatifs 

  • Annabelle Lechat

    FANTAISIE LUDIQUE




    Dotée d’un large éventail de styles, curieuse et enjouée, Annabelle Lechat pose un regard plein de malice et de naïveté enfantines, pour ré-enchanter les objets du quotidien.

    Formée en design textile, Annabelle Lechat a travaillé dans l’univers de l’enfant à Paris avant de revenir à ses terres natales, en Bretagne. Cette jeune maman d’un petit garçon de 3 ans compose un univers naïf, coloré et ludique, animé de micro motifs d’animaux, de pois et de petits mots pleins d’esprit. Souple et polyvalente, disposant d’une palette extrêmement variée de styles, elle s’adapte aisément aux univers qu’elle approche, de l’enfant à la jardinerie jusqu’à la décoration, terrain de prédilection pour raconter de belles histoires.

    Inspirée au quotidien par les livres d’enfants qu’elle raconte à son petit garçon, par les voyages qu’elle fait avec son compagnon, par le spectacle permanent de la rue et par ses créations textiles qui invitent à la répétition des motifs, Annabelle Lechat s’est tout naturellement tournée vers l’univers de la décoration. Sa rencontre avec DLP, dont elle se sent éminemment proche par un même goût pour le pep’s et la fantaisie, lui permet d’enrichir encore sa palette créative, tout en explorant ses thèmes favoris. C’est ainsi que, pour sa première collection, elle a choisi un motif de poule sur fond de petits pois blancs, modernisés par une palette inédite de prune et de gris, qu’elle décline en multiples saynètes sur une large collection pour la cuisine.
  • Clemz

    Délicieuse extravagance




























    Très fille, Clemz dessine des bandes de copines délurées et un brin espiègles, très colorées et fashion, qui composent un univers joliment déjanté.

    Après une enfance passée en Savoie, Clemz part étudier les arts plastiques et le graphisme à Montpellier. Elle enchaîne les stages à Perpignan et à Paris, dans des magazines de mode et chez une illustratrice bien connue de DLP, Fifi Mandirac. Elle intègre des agences de communication à Paris et Lyon, ville qu’elle choisit pour s’installer en free lance comme graphiste et illustratrice, son métier de cœur. C’est là qu’elle s’exprime pleinement. En témoigne son univers très personnel, composé de petites « nénettes » espiègles, un rien extravagantes, à l’image de la jeune femme dont le chat se prénomme « Féline Dion ».

    Gourmande et éclectique, attentive à ce qui accroche le regard, Clemz adore regarder les blogs de mode-déco-lifestyle et les images et, surtout, les gens dans la rue, sa grande source d’inspiration. Quand elle dessine, elle part toujours du personnage. Elle travaille au crayonné - elle dit ne pas pouvoir se passer de crayon à papier-, puis scanne la silhouette et poursuit à l’ordinateur, notamment pour créer le décor. Elle choisit des couleurs qui claquent, du vert qui pète, du rose girly et, en dominante, de l’orange. Elle ajoute enfin les motifs, des pois et des rayures à profusion. Peu de messages, car l’illustration suffit bien souvent.

    Pour DLP, dont elle apprécie l’esprit ludique et coloré, Clemz a créé une jolie bande de nénettes très stylées, chacune avec une personnalité bien affirmée. En phase avec l’esprit de la marque, elles délivrent des messages pleins d’humour. Enthousiaste, Clemz exulte de joie à l’idée de voir sa bande de copines sortir du papier et prendre vie sur des objets.
  • Dlp

    Derrière La Porte























    C'est l'histoire d'un goût prononcé pour la couleur, la légèreté et la gaîté dans la vie de tous les jours.

    Transformer les objets du quotidien, en faire des produits déco que l'on n'hésite pas à montrer. De quoi trouver son bonheur pour faire plaisir et se faire plaisir !

    Bien que n'étant pas tombé dans la marmite du design quand il était petit, Thierry Auffret, le fondateur, ne manque pas d'idées. Très tôt, il s'entoure de créateurs. L'équipe s'enrichit progressivement de nouveaux talents pour former aujourd’hui une équipe de 18 personnes encadrées par une Directrice Artistique. C'est que l'humour ne s'improvise pas !

  • Emmanuelle Boissot

    Légèreté revendiquée




























    Experte en couleurs et motifs sobres pour le scrapbooking, Emma exprime pleinement sa créativité chez DLP avec une palette et des graphismes inédits.

    Après une formation textile, Emma travaille pendant une dizaine d’années au sein d’un bureau de style. A la naissance de son deuxième enfant, la jeune femme reprend sa liberté et décide de se lancer dans une nouvelle aventure liée à sa passion au quotidien : elle crée une société dédiée au « scrapbooking ». Devenu très en vogue, ce loisir créatif autour du papier et des albums photos exige une veille permanente pour être constamment au fait des tendances. Experte et insatiable chercheuse, Emma puise son inspiration dans la décoration contemporaine, dans les vieilles revues que lisait sa grand-mère, dans les publicités des années 50, mais également dans les couleurs de la pâtisserie ! Baptisée « 4h37 », en référence à l’heure à laquelle Emma rentre quotidiennement de l’école avec ses deux filles, sa petite entreprise propose des produits simples et sobres, des couleurs douces et des motifs discrets, afin que le scrapeur puisse se les approprier et y apporter sa patte personnelle.

    Pour sa première collaboration avec DLP, Emma s’en est donné à cœur joie, heureuse de pouvoir exprimer pleinement et sans contraintes toute sa créativité. A elle les dessins de petits légumes et de robots, les couleurs vives et fraîches, les typos dynamiques qui donnent du peps ! Fan inconditionnelle de la marque, de son univers léger et déstressant qui fait sourire à chaque instant, Emma partage les mêmes valeurs : rester léger et, surtout, ne jamais se prendre au sérieux. Parmi les produits du catalogue, Emma affectionne particulièrement les trousses, ne se séparant jamais de la sienne, qui lui permet de ramasser tout ce qu’elle trouve sur son chemin. Autant de trésors inspirants pour une curieuse invétérée…
  • FILF

    Rafraîchissante simplicité




























    Avec l’enthousiasme et la fraicheur de ses 30 printemps, Maud Rimbert, alias Filf, enchante avec ses créations aussi poétiques qu’humoristiques.

    Après ses 4 années d’école d’art et l’obtention d’un diplôme de concepteur graphique, contrairement à ses petits camarades, Maud Rimbert n’a pas souhaité intégrer le milieu des agences de publicité. Elle préfère se consacrer à la création de l’univers Filf, son surnom à l’école : des illustrations à la plume qui mettent en scène une effrontée fillette aux jambes interminables et un drôle de chien malicieux. Elle les décline sur des articles de papeterie qu’elle met en vente dans la boutique de décoration familiale à Paris. Aussi à l’aise avec l’encre de chine qu’avec les logiciels de graphisme, elle démarre parallèlement une activité de graphiste indépendante auprès de plusieurs entreprises.

    Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, comme elle se définit, la toute jeune maman essaie de penser ses dessins en y mettant toujours un brin de poésie ou une touche d’humour. Elle aime que ses créations fassent sourire et déroutent un peu. Brouillant les repères, elle dessine les objets de tous les jours en associant des choses inattendues - réveil, œuf au plat, étoiles et anges – laissant à chacun le plaisir d’inventer son histoire. Créative et spontanée, aimant travailler les mots et les illustrations, la fan de claquettes s’est immédiatement retrouvée dans les valeurs colorées et légères de DLP, avec l’envie de rendre accessibles à tous des objets utiles.
  • Lerenard

    Fils de pub




























    Avec une économie de mots, une touche d’humour et de beaux jeux de typos, Yannick Renard insuffle aux objets sa patte design et graphique.

    Designer et graphiste influencé par les années 70-80 de son enfance, Yannick Renard affectionne le vintage, la musique et les pochettes de vinyles, la pub et le pop art. Le trentenaire revendique les messages simples et directs, ceux qui bousculent. Aux calembours et illustrations, il préfère les jeux de mots et de typographie. Il avoue une affection particulière pour le vocabulaire anglais, toujours décalé et sexy.

    Yannick Renard fait partie des anciens de la maison DLP. Ce passionné de voitures anciennes, directeur associé d’une agence de communication, a démarré sa collaboration avec la marque en 2006 en vue de développer une gamme de produits graphiques et design. Cette aventure, pleine de bons mots et de couleurs vives, aux antipodes de son quotidien dans l’univers épuré du luxe, s’avère être pour lui une vraie bouffée d’oxygène. Sous l’espiègle pseudonyme « Le Renard », il enchaîne les créations et les succès, avec notamment le dessous de plat « Very Hot » et la série du « Chat ». Pour ne pas s’enfermer dans un confort qui, dit-il, le bloquerait à terme, le jeune homme renouvelle constamment son style. A chaque collection, il prend du recul, essaye de raconter une histoire qui fera voyager. A chaque fois, c’est une remise en question, mais c’est aussi une liberté incomparable, fondamentale aux yeux de ce doux rêveur qui a baptisé son agence « 7e ciel ».
  • Lisa Mona

    Equation à une inconnue


    Mettant sa passion des mathématiques au service de sa création artistique, Lisa Mona expérimente couleurs et motifs pour parvenir au parfait équilibre, dans la limpidité et la simplicité. Comme une évidence.

    De ses origines belges, corses et écossaises, agrémentées d’un amour inconditionnel pour l’Italie - en témoigne son pseudo -, Mona Lisa cultive un esprit foisonnant et énergique. Influencée par une double formation en mathématiques et cinéma,  la jeune femme aborde la création comme une équation à résoudre. Il s’agit pour elle de trouver « la » solution pour parvenir à l’équilibre entre couleurs, formes, matières et messages. Elle cherche la formule magique, l’étincelle qui fera mouche, en aimant par-dessus tout s’aventurer en territoires inconnus, encore inexplorés en termes de technique ou de moyens : l’équation suprême. Ce qu’elle a expérimenté avec DLP, en utilisant de nouveaux outils informatiques, complémentaires au graphisme et à la photo.

    Eclectique, Lisa Mona puise son inspiration dans de multiples univers, de la décoration d’intérieur aux expos photo en passant par les imprimés textiles et papier. Pour DLP, l’illustratrice a imaginé des créations ludiques et colorées, qui donnent le sourire et la joie de vivre, qui enchantent le quotidien avec leurs petits motifs graphiques, leurs couleurs toniques ou candy, leurs messages poétiques et positifs. Telle une étincelle, sa rencontre avec Derrière La Porte a généré l’éclosion d’un univers inédit et d’une nouvelle palette de moyens.
  • Lynda Corazza

    Ebullition permanente

    Tout à la fois illustratrice imaginative, mère attentionnée, femme en mouvement, Lynda Corazza réussit avec une aisance déconcertante tout ce qu’elle entreprend.

    Cette Niçoise, diplômée des Arts Déco de Strasbourg, a plus d’une corde à son arc. Repérée pour ses illustrations pour enfants, elle est éditée alors qu’elle est encore à l’école. Depuis, Lynda Corazza enchaîne les créations pour différents éditeurs et interventions dans le monde de la publicité. Pleine d’énergie, elle ouvre aussi un blog « mamlynda » où elle raconte en BD et avec beaucoup d’humour son quotidien de jeune maman. Deux ans plus tard, plébiscitée par ses lecteurs, elle sort sa première BD et se fait connaître du grand public. Aujourd’hui installée dans la Sarthe, la jeune femme possède une palette de styles techniques riche et diversifiée : volume, trait esprit BD, peinture, illustration sans trait, dessins d’inspiration enfantine… Aussi à l’aise avec l’un qu’avec l’autre, elle adapte son illustration au type de support, au gré de ses impulsions.

    Ainsi, lorsque Derrière La Porte la contacte, Lynda Corazza, qui connaît bien la marque et l’apprécie pour ses créations gaies et originales, se réjouit : encore un nouveau support pour lequel elle va devoir imaginer l’illustration et la technique adéquates. Gourmande, elle choisit pour sa première collaboration les thèmes du dessert et du café. Elle joue sur les mots pour dessiner une série d’illustrations stylisées – « café serré » mettant en scène des grains de cafés collés ou « religieuse » les mains jointes et les yeux au ciel – rehaussée par une gamme de couleurs profondes et élégantes. L’ensemble est drôle, malicieux et efficace, à l’image de la jeune femme déjà ailleurs, concentrée sur son prochain projet.
  • Magali Rieusset

    Délicate sensibilité






























    Avec des clins d’œil pleins d’espièglerie, Magali Rieusset imprègne ses créations d’une délicate sensibilité et d’un joli sens de l’humour.

    Magali Rieusset a de la suite dans les idées. Parce qu’elle rêve depuis toujours de travailler à Paris dans l’illustration, son diplôme de graphisme publicitaire en poche, elle quitte le Var où elle a passé ses 15 dernières années pour la capitale. Douce et posée, la jeune femme sait aussi se donner les moyens de réaliser ses rêves. Elle décroche un travail de maquettiste dans un bureau de création et, parallèlement, constitue un book avec ses travaux personnels en illustration qu’elle présente lors du salon professionnel de la décoration. C’est là que Magali Rieusset rencontre l’équipe de Derrière La Porte : leurs univers créatifs les rapprochent – dessins épurés et touches d’humour – et ils ne se quitteront plus. 

    Ses créations, pleines de bonne humeur et de fraicheur, fonctionnent à merveille avec les produits de la marque. L’univers de l’illustratrice met en scène de délicieux petits personnages aux formes simplifiées et aux expressions travaillées – sourire mutin, regard pétillant - que viennent souligner des messages clin d’œil et des couleurs très gaies. Observatrice, douée pour cueillir les petits détails de la vie, Magali Rieusset puise son inspiration dans la rue, avec une prédilection pour les looks de filles. Elle en conçoit des séries très « girly », telles que Urban girl et Mlle Chance, qui dégagent beaucoup de joie et de peps au quotidien.
  • Minnie-Moi

    EN TOUTE FRAÏCHEUR




























    Douée pour l’illustration, en particulier, et le bonheur, en général, Minnie-Moi imprègne ses créations de sa gaité et de son optimisme naturels.

    A l’image de la comédie américaine Austin Powers dont elle s’est inspirée pour son nom d’artiste, Minnie-Moi est pleine d’humour et de fantaisie. Née à l’aube des années 80, la jeune femme, qui dessine depuis son enfance, a naturellement suivi une formation de graphiste. Après une expérience en agence, elle s’installe en free-lance, travaillant indifféremment pour les univers de la mode, de la musique ou de l’alimentaire, tout en rêvant de se lancer dans l’illustration. La chose arrive par hasard et elle s’en empare avec délectation, imprimant sa « patte » bien reconnaissable sur les cartes postales et les jouets : une palette de couleurs franches, comme elle, et un esprit très graphique, inspiré des designers nordiques et des années 50 qu’elle affectionne tant. Et comme souvent les belles histoires s’enchaînent, Minnie-Moi démarre sa collaboration avec DLP, dont l’univers lui correspond à merveille : des objets du quotidien, de la bonne humeur, de la gaité et de l’amour.

    Pour sa première collection, Minnie-Moi a eu envie de revisiter des basiques, à l’image de la coccinelle « qui porte bonheur ». Avec un regard inédit, rempli de fraîcheur et de délicatesse, elle a imaginé des motifs simples dans leur forme, travaillés en all over et traités dans des couleurs ultra pimpantes, offrant ainsi une nouvelle jeunesse à des symboles éternels.
  • Miss Miza

    Sans contraintes





























    Avec un penchant pour les vieilles photos, les affiches publicitaires rétro et la mode vintage, Miss Miza compose librement un univers onirique et poétique.

    Installée depuis 7 ans en Espagne, Miss Miza grandit dans le sud de la France au milieu de meubles Art Déco, de vieilles photos et d’affiches publicitaires rétro chinés dans des brocantes.

    Après une école de communication visuelle à Bordeaux et un passage dans une boîte de communication, la jeune femme ressent la nécessité de connaître davantage de choses, de quitter Bordeaux qui lui paraît trop petit. Elle hésite entre Paris et l’Espagne. Une amie fraîchement installée à Barcelone l’aide à choisir. Elle l’y rejoint, apprend la langue et cherche un travail… qu’elle décroche dans une agence de communication française. Elle y reste 2 ans, suffisants pour rencontrer son mari. Lassés de la frénésie de la ville, de l’entourage qui bouge constamment, du cadre de vie cher, le couple part s’installer en Galicie, région d’origine du conjoint. C’est là que depuis 2 ans, Miss Miza exerce en free-lance son activité d’illustratrice.

    Ses collages au style « rétro-moderne » mêlent photos vintage, motifs de vieux papiers peints, textures travaillées et couleurs contemporaines. Avec un goût prononcé du détail, ses créations ont souvent en toile de fond une trame qu’elle a dessinée et qui est devenue sa signature. Pour sa première collaboration avec DLP, Miss Miza propose un univers « Pin Up » inspiré des années 50 et traité en collage. Avec une liberté inédite, elle a choisi des couleurs intenses et des accroches punchy, qui rendent la collection incroyablement moderne, fraîche et féminine. Pour Miss Miza, c’est aussi la découverte du plaisir de créer librement dans un cadre…
  • Mon'ry

    Sérieux s’abstenir




























    Issu du graphisme et de l’illustration, imprégné de culture musicale et de street art, Mon’Ry séduit par ses créations branchées et ludiques.

    Formé aux arts appliqués à Paris pendant 3 ans, son diplôme de graphisme pub en poche, Philippe Monnerie retourne vivre à Limoges. Parallèlement à son travail en agence de communication, il développe une activité d’illustrateur pour une boutique de T-shirts. Prenant peu à peu de l’assurance, il se confronte à d’autres graphistes via des concours sur Internet. Il affine son style, son trait, sa technique, gagne des prix et met son book en ligne. Alors repéré par Derrière La Porte, le jeune père d’une petite fille de 4 ans apprécie immédiatement cet univers éminemment positif et riche en couleurs. Un peu à contre-courant de ses créations personnelles, le contraste lui plaît, le stimule, ainsi que l’aventure humaine à laquelle il est très sensible.

    Aimant les messages décalés et associant toujours le texte et l’image, Mon’ry porte toute son attention à la mise en page, à la maîtrise de la typo, de l’espace et des volumes. Pour ce trentenaire enthousiaste et rigoureux, l’essentiel est dans le jeu de mots, qui inspire l’idée, la forme et la mise en couleur de l’illustration. Imprégnées de son goût pour la musique – il joue de la guitare, chante et dessine des pochettes de CD – et de son appétence pour tous les univers graphiques, les créations de Mon’Ry pour DLP pétillent d’énergie revitalisante, d’humour rafraîchissant et de bonne humeur communicative.
  • Petits Grains

    Douce légèreté




























    Parce que de petits riens sont capables d’embellir la vie, Virginie apporte ses « petits grains » de gaieté et de poésie aux objets du quotidien.

    En sortant de son école d’arts appliqués, Virginie a envie, après ses années passées à Lyon, d’aller voir comment c’est ailleurs. Une opportunité de studio la décide à rallier la capitale et à y chercher du travail. Entrée comme graphiste dans une agence de publicité, elle découvre le plaisir de l’illustration et décide de s’installer en free-lance avec son mari, illustrateur lui aussi. Mais la lyonnaise aux racines albigeoises a le mal du pays. Le couple repart s’installer à Lyon pour y monter son agence de communication.

    Le hasard fait souvent bien les choses. Grâce à un client en quête de nouvelles idées pour ses albums photos, Virginie renoue avec l’illustration en proposant ses créations. Immédiatement, elle retrouve le plaisir de creuser un thème, de chercher les idées, les mots et les visuels pour tenir son histoire, sans laquelle rien ne fonctionne. Dans ces moments-là, tout l’inspire : le design, la mode, le cinéma, la littérature… et la vie en général. Avec un pied dans l'enfance et la tête dans les nuages, Virginie affectionne la couleur et en particulier le rouge, qu’elle exploite sous toutes ses nuances : vermillon, cerise, carmin, grenadine, coquelicot, groseille, tomate. Toujours en quête de nouvelles collaborations et aventures avec des marques qui lui plaisent, la jeune femme approche DLP. Elle apprécie son univers coloré et frais, ponctué de petits grains de fantaisie, d’humour et de bonne humeur. A son image.
  • Sophie Dollé

    Gaie par natureE


    Experte dans l’assemblage des couleurs, Sophie Dollé nous entraîne dans son monde chaleureux, peuplé de personnages drôles et attendrissants.

    A 20 ans, Sophie Dollé laisse sa Normandie natale et s’installe à Paris pour suivre des études de dessin, à Penninghen pendant 2 ans puis à l’atelier Charpentier, plus conforme à sa personnalité. Après l’école, elle plonge dans l’illustration, qu’elle travaille en traditionnel, avec peinture et crayonné, parce qu’elle a une appétence extrême pour la couleur qu‘elle adore manipuler. C’est ainsi que Sophie dessine depuis toujours des petits personnages, avec une attention particulière aux expressions, aux motifs et aux coloris. Les graphismes sont simples, car elle aime la sobriété, la ligne claire, le style dépouillé. Côté couleurs, elle les préfère fortes, à l’image du rouge. Mais en réalité, elle les trouve toutes intéressantes, et notamment le gris dont la palette très étendue permet des assemblages magnifiques. Elle puise ses sources d’inspiration dans la vie quotidienne, les BD et les livres pour enfants qu’elle consomme à profusion depuis la naissance de son fils.

    Après une pause bébé et un déménagement à Nantes pour être plus près de la mer, Sophie reprend l’illustration, en intégrant l’outil informatique. Elle dessine au trait, scanne et retravaille son dessin à l’ordinateur. Elle fait des expériences, notamment avec le stylet, mais toujours sur la pointe des pieds. Car elle ne veut pas perdre en spontanéité et en naturel, elle veut conserver les petits accidents et les défauts qui apportent au dessin du charme, de la tendresse, de l’humour. Toujours en 2D, au trait et en couleurs, avec une économie de moyens, les illustrations de Sophie sont destinées à faire sourire et à faire plaisir. C’est pourquoi la collaboration avec DLP s’est faite tout naturellement, comme une suite logique de son travail.
  • Valérie Nylin

    Sous le signe de l’humour




























    Valérie Nylin y est prédestinée. Même si elle tente d’y échapper, elle excelle dans le trait d’humour, au propre comme au figuré.

    Valérie Nylin est née un 1er avril et il n’y a donc pas de hasard à ce qu’elle fasse de l’humour ! Après une solide formation aux Arts Déco de Paris, section illustration, où elle expérimente successivement la stimulation du groupe et la solitude du créatif, elle se donne un peu de temps avant de s’installer en free-lance. Une opportunité dans le milieu de l’entreprise la forge à la réalité du terrain et à la communication, mais l’éloigne aussi de ses premières amours. A 30 ans, jeune maman, elle décide de les retrouver et de se lancer en indépendante. Elle écrit et illustre des histoires pour enfants et travaille comme graphiste pour des entreprises. Par chance, elle se met à illustrer des boîtes en métal pour les marchés de Noël. Par chance encore, le patron de Derrière La Porte voit ses boîtes et lui propose de développer une collection d’objets pour la maison. Dans la foulée, elle imagine des caddies et cabas illustrés. Le succès ne se démentira plus.

    De son arrière - arrière grand-père suédois qui travaillait dans un cirque, la jeune femme a certainement hérité son trait de crayon enfantin, son goût des jeux de mots et son plaisir à partager son sens de l’humour avec ses aficionados. Elle se délecte à imaginer ces dessins et ces calembours qui rendent la vie tellement plus drôle. Valérie Nylin, qui n’arrête jamais, commence cependant à déléguer, pour se consacrer à des travaux personnels. Et aller vers de nouveaux univers…
  • Mat Vullo

    JEUX DE MOTS, JEUX DE VULLO

    Depuis qu’il est tout petit, Mat Vullo gribouille. Devenu grand, il en a fait son métier, graphiste créatif en agence pendant 15 ans. Puis, désireux de dessiner toujours plus, il se met à son compte et propose ses illustrations numériques aux entreprises et magazines. En parallèle, il autoédite ses créations et les diffuse sur Internet et, l’été, via une boutique en plein air sur le port de La Rochelle, sa ville natale : une collection riche de 150 cartes postales et de tirages numérotés et signés, en grand format.
     
    Pour ce fan des années 50, tout commence toujours par un gribouillage. Sur un coin de papier, il cherche les idées, les jeux de mots, la bonne blague. Puis vient l’image. Il lance alors Illustrator et dessine à la souris. Les yeux grands ouverts, il puise son inspiration dans les pochettes de disques, les livres de pub, de design, d’archi, de déco, ainsi que dans les brocantes et marchés aux puces. Composant un univers singulier, ses créations mixent univers rétro des années 50-60 et traité numérique, avec des aplats de couleurs vives et un trait sec, presque anguleux.
     
    Mat Vullo connaissait les créations de Derrière La Porte et appréciait son univers drôle, coloré et positif, proche du sien. Aussi, lorsque la marque, rencontrée par le hasard d’un dessin de 4L, lui propose de rejoindre sa tribu de créatifs, le fou de bolides fonce, heureux de faire vivre ses illustrations sur d’autres supports que le papier.
     
    Tout naturellement, Mat démarre avec des phares et des calandres qui animent des trousses et des poussettes de course destinées à tous les hommes, petits et grands. Pour l’exercice, il adoucit son trait, apportant une rondeur inédite et bienvenue à son travail. Passionné de gastronomie, celui qui adore préparer des petits plats pour ses deux enfants de 15 et 7 ans, pense déjà à une prochaine collection d’ustensiles de cuisine. Car il adore plus que tout ce contact avec le vivant, la matière, la vraie vie, comme lorsqu’il ouvre le parasol de sa petite échoppe sur le port !
  • Carotte et compagnie
    Carotte et compagnie
  • By Camille
    By Camille
  • Charlotte Janvier
    Charlotte Janvier
  • Estelle Tchatcha
    Estelle Tchatcha
  • Charlène Bornard
    Charlène Bornard
  • Caroline Attia
    Caroline Attia
  • Aurélie De Quillacq
    Aurélie De Quillacq